Vernis sages? Kezako…

En peinture lorsque l’oeuvre était terminée, vernis séché, prête à être exposée au public, on disait qu’il y avait vernis sage, de là sera peut-être dérivé plus tard le mot vernissage… ou pas, en fait on en sait rien…

L’art du vernissage reste une discipline culturelle qui vaut largement son pesant de cacahuètes et son cubi de piquette. Bref, c’est une discipline culturelle trop ignorée du grand public qui pourtant connaît un regain de croissance plutôt intéressant actuellement dans nos contrées Havraises. C’est pourquoi nous tenions à vous en causer dans ce premier vrai billet d’Agend’Havre .

C’est à la fois une soirée buffet gratuit à volonté Clin d'oeil et un événement où l’on arrose une nouvelle exposition avec parfois un petit discours ou une présentation de l’artiste. Alors que le premier assure l’attrait du chaland, pour la seconde on aurait tort de ne pas se laisser tenter par l’expérience un vendredi soir, en afterwork (après-taf) ou before (introduction) de soirée pour le simple besoin de communication autour de l’exhibition du prochain mois, trimestre, semestre… car même si cela ne vous transcende pas artistiquement, vous pourrez dire que le Bordeaux était super!

10998313_735787673200762_7528012250249511684_n Vernissage expo de mars 2015 à l’Hair Unik

Loin des pigouilleries* parisiennes et son lot de pique-assiettes descendant de leur Stannah, Le Havre rivalise étonnamment de lieux originaux (coiffeurs, lieux de patrimoine, ancien hangar à glace,…) et d’expositions éclectiques méritant que l’on jette le regard sur l’art local ou d’ailleurs. Pas seulement pour l’attrait de sa défiscalisation facile ni son lot de copies collées de l’original mais aussi sa multiplication d’applications dans les domaines des meubles expérimentaux en carton aussi bien que du photographe du dimanche ayant aguerri son oeil pour un regard bien personnel sur le LH, des fonds de pots de peintures recréant une épaisse oeuvre de matière dense et abstraite ou encore les street-artistes innovant en peinturlurant des chocolats!

Les vernissages c’est aussi toute une ambiance bon enfant, s’éloignant un peu du business de l’art pour des rencontres conviviales et non commerciales entre gens de culture, fêtards, curieux et quidams (attirés par l’odeur des petits fours, restés pour le plaisir de l’art), somme toute un moment agréable à passer à retisser un peu le lien social entre les classes et les mondes qui ne cohabitent que trop peu parfois…

Cette semaine au programme quelques vernissages:

*pigouillerie: mot inventé venant de pigouiller => répandu dans les dialectes de l’Ouest de la France au sens de « agiter, troubler l’eau, barboter, patauger, piétiner dans un terrain boueux » ex: « Le bézot y pigouille dans le plat avec les mains, dès! »

Et vous qu'en pensez vous?